Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Un article écrit par une certaine Miriam Nzeke, relayé par notre confrère Eric Mocnga Topona rapporte que l’espace médiatique RD-congolais est secoué par la fermeture de la célèbre radio onusienne Okapi, pourtant très appréciée par tous les Congolais. D’après les sources de Miriam Nzeke, la très haute hiérarchie de cette station émettrice à partir de Kinshasa tenait à supprimer plusieurs postes pour des raisons que le personnel ignore jusque-là ou à supprimer carrément cette Radio du monde des médias congolais. Selon l’auteure de l’article, les Hauts responsables de cette Radio seraient d’accord pour payer les décomptes finaux à tous les cadres et agents qui sont concernés par cette mesure. « Okapi », la Radio de la paix, de la pacification, de l’unité, de la consolation, nord au sud, de l’est à ouest, informe beaucoup des Congolais et va même au-delà des frontières de la RDC. Qui ont donc poussé le nouveau secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies Antonio Gutteres et son représentant légal Maman Sindikou à prendre une telle décision, à trois mois des élections en RDC, se demande la commentatrice ? Quelle est cette autre radio qui remplacera la fiable « Okapi », se demande encore Miriam Nzeke ? Miriam Nzeke ne s’arrêta pas là. Où est passée la fondation Hirondelle, proche de l’Okapi, animal rare, rien qu’en Rd-Congo ne serait sacrifié ? Qui pourrait sauver cette Radio-animale, professionnelle et honnête ?

Les questions de Miriam ont leurs raisons d'être, car ce média des Nations-Unies, y compris son site Internet est devenu d’après elle, l’Agence de Presse des journalistes Rd-congolais ou d’ailleurs. « Okapi » ! « New-York et Genève ressaisissez-vous », leur lance-t-elle cet appel. Elle estime dans son article qui ressemble à un cri de cœur, que plus de 80 millions de rd-congolais dépendent de ce média. Des vies sont repêchées grâce à cette station. Les rd-congolais –professionnels des médias ou pas souhaitent voir cette radio existait jusqu’à la mort ou à la dislocation des Nations Unies. Miriam NZeke un Kinois, c’est-à-dire qui un habitat de Kinshasa qui, comme elle s’interroge sur la fermeture de cette Radio onusienne et donne son avis :« Tant que cette organisation vivra, les cotisations de ces membres pourront financer cet organe de presse et payer le personnel. Que ce programme ne s’efface pas. Elle conclut son article en rappelant que 15 ans après sa création, la Radio Okapi veut faire ses adieux aux Rd-congolais qui n’ont pas encore retrouvé la Paix comme ils auraient souhaité. « Okapi serait-elle menacée par le réchauffement climatique ? », s’interroge une fois de plus Miriam Nzeke. La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article