Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Si la RDC était une personne humaine l’on pourrait dire d’elle qu’elle est dure d’oreille. Heureusement, elle ne l’est pas. Malgré tout, ce mot pourrait s’appliquer aux Congolais eux-mêmes qui sembleraient revenir plus en arrière dans leur façon dangereuse et foncièrement malhonnête de gérer ce grand territoire d’Afrique francophone et des Grands-Lacs. Presque quotidiennement, le monde n’enregistre que des mauvaises nouvelles en provenance de ce pays gouverné par Joseph Kabila Kabange, ce jeune qui donnerait l’air d’un tout-permis. Son pouvoir s’est éloigné du peuple en se rapprochant vers l’autoritarisme béat qui ne favorise que le désordre et les violences. Hier en fin de la journée du vendredi 25 août 2017,la RTBF et ses Agences avaient publié l’information selon laquelle que la famille du premier ministre congolais Patrice Emery Lumumba, icône de l'indépendance du pays, a dénoncé vendredi le braquage par des militaires du domicile familial situé dans un quartier huppé de Kinshasa.

« Des militaires au nombre de cinq ont réussi à foncer la barrière de la résidence » de la famille Lumumba dans la nuit de vendredi à 1H00 du matin (23H00 GMT), lit-on dans le communiqué signé par François Lumumba, fils ainé du premier chef du gouvernement de la RDC après son indépendance de la Belgique le 30 juin 1960. Un communiqué de presse avait indiqué que des présumés agresseurs ont pris la fuite après lui avoir arraché « des effets personnels et une somme d'argent ». Des braquages et des enlèvements sont devenus très courant depuis plusieurs mois dans la prestigieuse commune de la Gombe qui abrite les sièges des institutions du pays et des chancelleries étrangères, particulièrement sur le boulevard du 30 juin. « Au cours de ce braquage, Juliana (la cadette des enfants Lumumba) qui a essayé de résister a été malheureusement frappé à la tête et les côtes avec la crosse d'un fusil », martèle le communiqué. La Rédaction 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article