Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

A cette réponse, beaucoup de gens vous diraient que le monde deviendrait ce que les humains voulaient. Ceux-là n’ont certainement pas tort, ni totalement raison d’interpréter ou de présager l’avenir de l’Homme de cette façon.  Et puis probablement il va y avoir d’autres visions des gens qui pourraient être positives ou négatives. Là où certaines réalités quotidiennes font peur aux uns et aucunement pas à d’autres, c’est lorsqu’on apprend qu’un événement malheureux a eu lieu quelque part dans le monde soit mettant en danger la vie d’un groupe de personnes ou soit une décision a été prise par un Etat ou une puissance quelconque vous paraissant totalement inhumaine ou impensable. En lisant ces articles ci-dessous que l’on considère d’insolites, chacun de vous saura les raisons pour lesquelles le monde des humains est tantôt qualifié d’inhumain, de féroce, tantôt d’humain ou de sensible aux difficultés des autres. Selon Larousse, l’insolite est défini ou utilisé pour désigner une personne ou une situation qui sortirait de l’ordinaire par un comportement étranger, un non-respect des conventions ou une spécificité rare. Et c’est vrai. En effet, beaucoup d’entre vous seraient étonné qu’au Canada, le sexe « neutre » pourra figurer sur des documents officiels (sources AFP) ou une « journée de la paresse » a été décrétée dans un village colombien pour lutter contre le stress (sources RTBF et ses Agences). Un dernier exemple, où des rongeurs forcent le président nigérian à travailler de chez lui (Sources AFP), le prince Frederik, prince héritier du Danemark, s'est vu refuser l'accès à un bar, en Australie, car il ne portait pas sur lui de carte d’identité (Sources AFP) etc…Et ces insolites histoires ne s’arrêtent pas que là. Certaines d’entre elles dépasseraient l’entendement, malgré qu’on soit au courant que chaque être humain détient ou possède sa propre façon de réagir ou de sentir un événement qui vient d’avoir lieu.  

Des rongeurs forcent le président nigérian à travailler de chez lui(Sources AFP).Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, va être forcé de travailler depuis chez lui car des rongeurs ont endommagé ses bureaux pendant son absence de plus de cent jours à Londres pour y être soigné, a annoncé mardi un porte-parole de la présidence. Les animaux s'en sont notamment pris aux meubles et au système de climatisation du bureau présidentiel à Abuja, la capitale fédérale, a dit à l'AFP le conseiller média de Muhammadu Buhari, Garba Shehu."Il n'est pas rare que des présidents du Nigeria travaillent aussi depuis leur résidence. Cela fait des années qu'il (Buhari) utilise le bureau de sa résidence", a ajouté Garba Shehu."L'important est que le travail soit fait. Que ce soit depuis sa chambre ou son salon ou son antichambre, ça n'a pas d'importance", a-t-il insisté sur la chaine Arise News Garba Shehu n'a pa pu dire quel type de rongeur avait provoqué des dégâts à la présidence pendant le long congé maladie de l'ancien général âgé de 74 ans."Je n'ai pas toutes ces précisions", a-t-il déclaré, sans pouvoir non plus indiquer la durée des travaux nécessaire à la remise en état des bureaux.

Au Canada, le sexe « neutre » pourra figurer sur des documents officiels (sources AFP). Le Canada a autorisé jeudi les personnes ne s'identifiant ni comme homme ni comme femme à utiliser la mention «X» sur leurs documents d'identité.La mention "X" pourra être inscrite sur les documents d'identité des personnes ne s'identifiant ni au sexe féminin, ni au sexe masculin, a annoncé jeudi le gouvernement canadien. Dans un premier temps, une mention pourra être ajoutée sur les documents officiels des "personnes qui ne s'identifient pas comme femmes (F) ou comme hommes (M)", afin d'indiquer un souhait que leur sexe soit "désigné comme X, pour non spécifié". Cette annonce vise à faciliter l'obtention de passeports, documents de voyage ou d'immigration "qui correspondent mieux à leur identité sexuelle", a précisé le gouvernement fédéral dans un communiqué. Ces mesures provisoires, qui entreront en vigueur le 31 août, seront appliquées jusqu'à ce que le gouvernement "puisse imprimer des documents avec une désignation X. « En introduisant une désignation de sexe X dans les documents délivrés par le gouvernement, nous prenons une mesure importante pour favoriser l'égalité pour tous les Canadiens, indépendamment de leur identité ou leur expression sexuelle », a mentionné le ministre de l'Immigration, des réfugiés et de la citoyenneté Ahmed Hussen.En juin, le Canada a validé un projet de loi ajoutant "l'identité de genre et l'expression de genre" aux côtés de la race, de la religion, de l'âge, du sexe ou de l'orientation sexuelle parmi les motifs de discrimination interdits en vertu de la Charte des droits canadienne.

Une « journée de la paresse » pour lutter contre le stress(sources RTBF et ses Agences ). Dans les rues de la ville colombienne d'Itagüi, des habitants ont installé dimanche matelas et hamacs pour célébrer le "jour de la paresse", un événement original destiné à inviter les travailleurs stressés à ralentir la cadence. Ce jour dédié au farniente est célébré annuellement depuis 1985 dans cette ville du nord-ouest de la Colombie de 200 000 habitants, qui entend faire valoir un droit au repos. Paradoxalement, Itagüi était jusqu'à cette date plutôt connue pour son activité commerciale et son parc industriel prospère. Mais voilà 32 ans qu'un de ses habitants, Carlos Mario Montoya, a eu l'idée que la ville devait non seulement célébrer sa vitalité économique, mais aussi savoir ralentir la cadence et apprécier la vie. « Nous voulions porter l'attention sur l'importance du temps libre et des loisirs" dans la société, explique M. Montoya, 65 ans. Organisateur d'une manifestation attirant chaque année plus de monde, il est un des rares à ne pas se reposer ce dimanche à Itagüi. "Pour le droit à la paresse, tous au travail", lance-t-il. Concours du plus beau pyjama, bataille de polochons et une course de lits sur roues étaient au programme des festivités. « La maladie la plus répandue aujourd'hui est le stress, le tohu-bohu de la vie quotidienne", dit Jhon Jairo Alonso, allongé en pyjama en plein après-midi. Allongé sur un immense matelas avec sa femme, sa mère et des amis, ils ont arrangé à même le sol un endroit douillet pour lézarder sous le regard des passants. « S’il vous plaît ne nous dérangez pas", leur lance-t-il dans un sourire, "nous allons passer le reste de la journée au lit». Une enquête en Colombie datant de 2007 révélait que 24% des hommes et 28% des femmes se considéraient comme hautement stressés.

Pas de carte d’identité ? Un bar australien refuse de laisser entrer le prince héritier du Danemark (Sources RTBF et ses Agences). Le prince Frederik, prince héritier du Danemark, s'est vu refuser l'accès à un bar, en Australie, car il ne portait pas sur lui de carte d'identité, rapportent des médias locaux mardi. Le prince de 49 ans, dont l'épouse Mary est Australienne de naissance, a connu cette mésaventure vendredi soir au bar Jade Buddha de Brisbane. Le personnel de sécurité a été forcé, suivant une réglementation récente, de lui faire comprendre qu'il ne pouvait pas entrer si lui et son entourage ne pouvaient pas produire de documents officiels d'identité, selon le Courier Mail.Après un quart d'heure, le principal intéressé est revenu et a pu accéder au bar, après que des agents de police de la Dignitary Protection Unit ont assuré à un co-propriétaire de l'établissement avoir obtenu une autorisation des autorités compétentes de l'Etat de faire une exception pour le Prince.De sévères règles sont entrées en vigueur le mois dernier dans l'Etat du Queensland. Elles imposent notamment à certains établissements de scanner, après une certaine heure, les documents d'identité de tous les clients entrants.

Chine : l'armée veut limiter la masturbation et les jeux vidéo chez ses recrues (Sources AFP). Envie de devenir soldat en Chine ? Il vous faudra désormais résister à la masturbation et aux jeux vidéo, des pratiques auxquelles l'armée veut mettre un frein pour s'assurer de la santé de ses nouveaux membres. Ce raidissement part d'un constat : un nombre croissant d'aspirants sont recalés dès les tests de sélection physique de l'Armée populaire de libération (APL), la plus grande du monde en matière d'effectifs avec 2 millions de personnes. Le Quotidien de l'APL, le journal officiel de l'armée, vient de lister sur un réseau social les 10 raisons pour lesquelles certaines recrues potentielles flanchent dès le premier écrémage, un phénomène qui agite les hautes sphères militaires. Un cinquième des candidats ne sont ainsi pas retenus en raison de leur surpoids, et 8% à cause d'une "veine testiculaire hypertrophiée". Cette particularité anatomique s'expliquerait par un excès de masturbation, de pratique des jeux vidéo, ou par un manque d'activité physique, explique le journal. Les postulants aux tatouages trop visibles ou démesurément grands sont eux aussi éliminés, ajoute le quotidien, qui précise que d'autres ont été recalés pour des problèmes de foie liés à la consommation d'alcool. Dans une ville de Chine, plus de la moitié des candidats ont même essuyé un inflexible refus en raison d'une forme physique jugée insuffisante, souligne le Quotidien de l'APL. « Le processus de recrutement est mené en vertu de procédures et de règles strictes », a observé de son côté le ministère de la Défense dans un communiqué pour justifier cette reprise en main.

Une jeune macaque cajole le poulet qu'elle a adopté. (Sources AFP). Niv, une jeune macaque noire d'Indonésie en mal de maternité, a adopté un poulet qu’elle pouponne depuis une semaine dans le safari de Ramat Gan, une banlieue de Tel-Aviv.Niv ne cesse de cajoler, de jouer, de caresser, de faire la toilette du poulet qui se laisse faire, alors qu'il pourrait très bien s'enfuir en passant à travers les barreaux, dit à l'AFP une responsable du Safari, Mor Porat.« Ce genre de relations est rare. D'habitude, les macaques tuent et mangent parfois les poulets qui pénètrent dans leur enclos, ou ils jouent avec eux jusqu'à ce qu'ils meurent », ajoute-t-elle.Pour éviter une telle fin tragique, les responsables ont séparé Niv et son bien aimé à plumes du reste des macaques. Seule la mère de Niv, qui est la cible de l'hostilité des autres femelles, se trouvent avec eux.Le poulet, dont le safari n'a pas déterminé le sexe et qui n'a pas de nom pour l'instant, « semble très heureux de s'être trouvé une mère de substitution. La nuit, ils dorment d'ailleurs ensemble », ajoute Mor Porat.Il y a quelques mois, Niv avait déjà tenté d'adopter un autre poulet, mais celui-ci avait préféré la quitter pour être libre. Les poulets divaguent dans le safari, sans que ce dernier sache vraiment d'où ils viennent.« Il semble que Niv, qui a quatre ans et a atteint l'âge de la maturité sexuelle, ait des difficultés à trouver un partenaire. Cela explique sans doute la fibre maternelle qu'elle exprime envers ce poulet qui joue un rôle de substitut », diagnostique Mor Porat.Le macaque noir est inscrit sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la préservation de la nature.

Svalbard: ne réveillez pas un ours polaire endormi, vous risquez une amende de 1300 euros(Sources AFP).Un guide touristique a écopé d'une coquette amende de 1300 euros sur l'archipel norvégien du Svalbard dans l'Arctique. Son délit? Avoir effrayé un ours blanc. « Un guide a reçu une amende de 12 000 couronnes (environ 1300 euros) pour avoir dérangé un ours polaire », ont annoncé vendredi les autorités du Svalbard (Spitzberg).Les faits remontent au mois de mai: lors d'une expédition en motoneiges, un groupe de touristes avait repéré un ours, immobile, à 900 mètres de distance. Leur cornac avait décidé de s'approcher de l'animal pour mieux l'observer, ce qui avait eu pour effet de le faire fuir. « Le règlement stipule qu'il est interdit d'aller à la rencontre des ours polaires d'une manière telle qu'ils soient dérangés, quelle que soit la distance », a fait valoir le bureau du gouverneur dans un communiqué.Situé à un gros millier de kilomètres du pôle Nord et grand comme deux fois la Belgique, le Svalbard abrite, selon un décompte de 2015, un peu moins de 1000 ours polaires, espèce protégée depuis 1973.Cinq attaques mortelles pour l'homme y ont été dénombrées en une quarantaine d'années.

Vive tension à la veille du jugement d’un gourou en Inde.La ville de Panchkula, dans le nord du pays, est le théâtre d'une mobilisation très importante de disciples d'un gourou accusé d'agression sexuelle contre deux femmes et dont le verdict est attendu vendredi. Les forces de sécurité sont sur le pied de guerre.Appelé le « gourou tape-à-l’œil » en raison de ses habits extravagants et de ses bijoux, Gurmeet Ram Rahim Singh nie les accusations portées contre lui et appelle ses fidèles à le soutenir pacifiquement.Son appel a été entendu. Jeudi, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Panchkula, où se trouve le tribunal qui jugera le chef spirituel de la secte Dera Sacha Sauda. Les rues de cette ville étaient bloquées et des dizaines de milliers de partisans de M. Singh y campaient.En tout, plus de 100 000 personnes ont investi la rue dans différentes villes indiennes, en solidarité avec ce gourou populaire.La tension est telle que 15 000 paramilitaires sont mobilisés pour faire face à d’éventuels débordements. Des stades ont même été réquisitionnés pour y détenir d’éventuels fauteurs de troubles.Les autorités ont également interrompu la connexion Internet dans tout l’État de Haryana, qui comprend la ville de Panchkula.Ce chef spirituel n’en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. En 2015, il a été accusé d'avoir encouragé 400 de ses disciples à subir une castration afin de se rapprocher de dieu. Il est aussi soupçonné d’être derrière le meurtre d'un journaliste en 2002

Les travailleurs de nuit plus à risque de devenir obèses. (Sources Radio Télé Canada) Une étude réalisée auprès de plus de 1500 hommes du nord-est de l'Ontario fait le lien entre les quarts de travail irréguliers ou tardifs, et le gain de poids. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer la corrélation observée, dit Anne Grundy, une des auteures de l’étude et chercheuse à l'Université de Montréal.« La digestion suit un rythme circadien [cycle de 24 h], tout comme le sommeil, explique-t-elle. Si vous mangez à des heures qui ne sont pas synchronisées avec votre horloge biologique, la façon de métaboliser la nourriture peut changer. »L’autre piste prise en compte est celle avancée par des études antérieures qui fait le lien entre le manque de sommeil et le surpoids.La combinaison des deux, résume la chercheuse, augmente les chances de devenir obèse.Publié dans un des journaux de l’Agence de la santé publique du Canada, le rapport a été produit en collaboration par six centres de recherche de l’Ontario et du Québec.Les données utilisées dans cette recherche proviennent d’une étude précédente sur le cancer de la prostate, réalisée avec ce même échantillon de population.« Il se trouve que dans le nord-est de l’Ontario, les personnes qui ont des quarts de travail irréguliers sont plus nombreuses qu’à Toronto, par exemple, dit Mme Grundy. C’est le cas des mineurs, notamment. »Anne Grundy espère que ces recherches encourageront les employeurs qui proposent ce type de quarts de travail à opter pour des mesures qui réduiront les risques pour la santé de leurs employés.Avec les informations de Casey Stranges, de CBC.

Sélection et commentaire de la Rédaction 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article