Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Dans sa parution de jeudi 24 août 2017, l’Agence de presse Belga rapporte que le président français Emmanuel Macron organise lundi prochain après-midi à Paris une rencontre entre chefs de gouvernement européens (Allemagne, Italie, Espagne) et dirigeants africains (Tchad, Niger, Libye) pour tenter de conjuguer les efforts face à la crise migratoire. Belga rapporte aussi que le président français a convié les présidents tchadien et nigérien Idriss Deby Itno et Mahamadou Issoufou mais aussi le chef du gouvernement d'entente nationale Libyen Fayez al-Sarraj, dont les pays sont au cœur du transit de migrants d'Afrique et du Moyen-Orient vers les côtes européennes.Pour l'Europe, seront présents la chancelière allemande Angela Merkel, les chefs de gouvernement italien et espagnol, Paolo Gentiloni et Mariano Rajoy, et la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.Cette rencontre doit être "l'occasion de réaffirmer le soutien de l'Europe au Tchad, au Niger et à la Libye pour le contrôle et la gestion maîtrisée des flux migratoires", a indiqué la présidence française. D’après le reporter de l’Agence Belga, à partir de 15H00, M. Macron s'entretiendra d'abord simultanément avec

MM. Deby et Issoufou, puis séparément avec Angela Merkel et Federica Mogherini, avant une réunion commune prévue à 16H55 réunissant l'ensemble de ces participants auxquels se joindra M. Sarraj. « Une conférence de presse conjointe des chefs de délégation » sera organisée à l'issue de cette rencontre. Le chef de l'Etat retrouvera ensuite ses partenaires allemand, italien et espagnol « pour évoquer les sujets d'actualité européenne » lors d'une réunion suivie d'un dîner de travail. Belga constate que depuis son arrivée à l'Elysée, le jeune président Emmanuel Macron a pris plusieurs initiatives pour tenter de juguler les flux de migrants à destination de la  France et d'Europe. Il a notamment le projet d'ouvrir des centres d'examen (hotspots) pour les candidats à l'asile au Niger et au Tchad. Son intention de faire de même en Libye suscite la controverse alors que ce pays est en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.La France fera des « propositions » sur ce sujet « à la fin de l'été », avait indiqué le 9 août le chef de la diplomatie, Jean-Yves Le Drian. Sur le plan intérieur, monsieur Macron affiche l'ambition de ne plus avoir « personne dans la rue » sur le territoire national, alors que de nombreux migrants tentant de rejoindre la Grande-Bretagne affluent notamment en France. Ahmat Zéïdane Bichara 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article