Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Un café restaurant à Ouagadougou, la capitale Burkinabé a été la cible d’une attaque terroriste dimanche faisant 18 morts et une dizaine de blessés, selon le gouvernement. Dans un communiqué rendu public, le ministre de la communication a donné quelques précisions sur cette attaque : « Aux environs de 21 heures, une attaque terroriste a touché le restaurant Istanbul sur l’avenue Kwame Nkruma à Ouagadougou ». Dès le début de l’attaque, les forces de l’ordre se sont déployées pour boucler le quartier, puis les forces spéciales ont donné l’assaut dans la soirée contre les assaillants retranchés d’où des tirs nourris entendus pendant la nuit. Les assaillants dont le nombre n’est pas connu « sont confinés dans un étage de l’immeuble qu’ils ont attaqué » a affirmé le ministre burkinabè de la communication Rennis Dandjinou à la télévision nationale, lors d’un flash d’information. Commencées à 21h, les opérations de sécurisation se sont terminées vers 4 h du matin avec la mise hors d’état de nuire des assaillants. Selon des sources d’information crédibles, les agresseurs sont venus en moto. Au nombre de quatre, ils ont tiré sur les clients du restaurant, d’abord en  terrasse. Le restaurant Istanbul abritant le bâtiment à double étage où des otages ont été retenus, est situé à environ 200 mètres du tristement célèbre café Cappuccino ayant subi en janvier 2016 une attaque terroriste similaire, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).

 

Le bilan était lourd car il y avait eu 30 morts et 71 blessés, majoritairement des étrangers. Un journaliste de l’AFP a constaté l’évacuation des civils par la police avant l’arrivée des forces spéciales qui ont lancé l’assaut contre les assaillants sans perdre de temps. Il s’en est suivi des tirs intenses au début avant de se raréfier vers la fin. Les blessés ont été évacués à l’hôpital dont le médecin avoue avoir pris en charge une dizaine de blessés, parmi lesquels trois sont décédés peu après leur arrivée. La situation des autres blessés est alarmante. Certains font actuellement l’objet des soins intensifs au bloc opératoire, a précisé un chirurgien de l’hôpital. Un ambulancier abonde dans le même sens que le chirurgien pour déplorer la gravité de la situation. « Nous avons évacué onze personnes mais un (homme) est décédé dès notre arrivée à l’hôpital. Il s’agit d’un Turc. Une dame a également succombé à ses blessures à l’hôpital ». Le Burkina Faso, comme d’autres pays de la sous-région a connu une série d’attaques orchestrées par des groupes terroristes : attaque par un commando du café Cappuccino et d’autres établissements le 15 janvier 2016, attaque perpétrée par des assaillants contre un détachement de l’armée basé dans le nord en décembre 2016 et une attaque faisant six morts en octobre 2016. Par ailleurs, plusieurs enlèvements des burkinabè comme des étrangers ont également été commis dans ce pays par des groupes islamistes liés à Al-Qaïda. Moussa T. Yowanga

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article