Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Voici encore une information qui met en berne l’image des Africains, peu importe qu’ils soient de l’intérieur ou de la diaspora. Il est certes évident que l’Afrique comparée à un arbre fruitier ne porte pas que des mauvais fruits, mais souvent lorsqu'une mauvaise nouvelle tombe du haut de sommets de l’Afrique à la manière d’un fruit trop mûr, les détracteurs de ce beau continent ne mettent en avant  que ça. Et c’est d'autant plus vrai et flagrant. En effet, depuis le mardi 06 juin 2017 date de la publication de cette enquête par la RTBF, mais révélée par l’agence de presse Belga, selon laquelle la police italienne a annoncé un coup de filet contre un réseau organisant entre la Tunisie et la Sicile un trafic lucratif de cigarettes et de clandestins et qui s'apprêtait à faire passer des personnes avec de possibles liens djihadistes, on ne parle que d’elle. Cette opération baptisée « Poisson scorpion » qui visait d’ailleurs quinze Tunisiens et Italiens contre lesquels des mandats d'arrêt avaient été émis, a pris une énorme proportion dans le menu de l’information du jour dans beaucoup de milieux où elle est passée.

Pire encore, un communiqué de presse des autorités italiennes rapporte que la police a aussi saisi des voitures et des vedettes rapides et a mené des perquisitions dans plusieurs régions italiennes. D’après l’agence Belga, le groupe, qui faisait l'objet d'une surveillance depuis janvier, s'était montré disposer à prendre ainsi en charge des personnes recherchées par les autorités tunisiennes pour des délits graves ou de possibles liens djihadistes. Le réseau a toutefois pu être démantelé avant ce voyage. Belga rapporte aussi que le réseau avait recruté des passeurs équipés de vedettes rapides capables d'effectuer en quatre heures la traversée entre le nord-est de la Tunisie et la région de Trapani, dans l'ouest de la Sicile. A chaque trajet, ces vedettes étaient chargées de cigarettes de contrebande et d'une quinzaine de migrants, déposés sur une plage sicilienne et accueillis par des complices avec des vêtements secs. La Rédaction 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article