Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Jusqu’à où iront les Soudanais du Sud dans cette guerre tribale et politique qui met à terre les valeurs démocratiques et les mœurs de jeune pays d’Afrique. Hier, ils se sont battus ensemble main dans la main pour obtenir leur Indépendance, aujourd’hui Salva kiir et Riek Machar, respectivement soutenus par leurs ethnies respectives s’entredéchirent en se livrant une guerre meurtrière et sanguinaire sans merci au détriment de leur jeune peuple. Et ce n’est pas encore fini. Tous les jours les mauvaises nouvelles qui se produisent dans cette partie du monde, font la honte de l’Afrique entière. Tout juste hier lundi 12 juin 2017, des Agences de l’Onu rapportent que près de 250 enfants de plus de cinq ans ont été tués par des diarrhées aiguës au Soudan depuis dix mois, ravivant la crainte des autorités à la veille de la saison des pluies.

Dans un article publié le lundi 12 juin 2017 par la RTBF, l’Agence France Presse révèle que le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha), citant des chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du ministère soudanais de la Santé qu’entre la mi-août 2016 et le 2 juin 2017, quelque 15.000 cas supposés de diarrhée aiguë ont été enregistrés au Soudan du Sud, dont 279 mortels. Environ 87% des décès concerne des enfants de plus de cinq ans répartis dans onze régions du Soudan du sud a précisé l'Ocha dans son dernier bulletin. Des centaines de personnes au Soudan du Sud sont touchées tous les ans par des maladies véhiculées par de l'eau insalubre. Selon un responsable sanitaire qui s’est confié à l’AFP, de nouveaux cas sont enregistrés tous les jours, c’est très inquiétant de constater que ces cas sont enregistrés depuis août et dans plus de dix provinces. La saison des pluies approche et si la situation continue comme ça, elle pourrait prendre la forme d'une épidémie.La Rédaction.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article