Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Affolés par la décision inattendue de la rupture par Ryad de ses relations diplomatiques avec le Qatar, les habitants de ce dernier ont pris d’assaut ce lundi les supermarchés, et pour cause, le blocus imposé de facto par l’Arabie Saoudite sur les produits alimentaires. Le lait, le riz ou le poulet se sont très vite évaporé des rayons du supermarché Carrefour de Doha. Il n’est pas anodin de préciser que le Qatar est fortement tributaire pour ses produits alimentaires des monarchies du Golfe. Et pour rien arranger les choses, il ne partage son unique frontière terrestre qu’avec l’Arabie Saoudite.

Le Qatar abrite moins de deux millions d’habitants, majoritairement des travailleurs étrangers, venus de tous les continents, principalement de l’Asie. Azir, Ernest et Denis sont respectivement sri lankais, libanais et allemand. Ils comptent parmi les gens qui se sont rués dans les supermarchés pour faire des réserves des produits alimentaires. Azir avoue qu’il dormait lorsque sa famille l’a appelé, et est allé faire les courses à cause de la crise. Son charriot était rempli de couches de son enfant de 18 mois. S’agissant d’Ernest, il s’est empressé de faire les courses car il savait que d’autres allaient prendre d’assaut les supermarchés. Il reconnait volontiers que c’est un cycle de panique. Il avait chargé deux charriots pleins de pâtes pour sa famille. Quant à Denis, il veut se convaincre en prédisant que la crise n’est que temporaire. Alors qu’il s’est déplacé aussi pour faire des réserves de produits alimentaires.

Pour rappel, le Qatar a été désigné par l’instance exécutive de la FIFA pour accueillir la coupe du monde en 2022. Pour circonscrire le vent de panique qui gagne insidieusement la population, le gouvernement qatari a tenu à rassurer ses concitoyens par le biais d’un communiqué rendu public ce lundi que les voies aériennes et maritimes demeurent ouvertes aux importations. Le texte précise que « le gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour (…) mettre en échec les tentatives de nuire à sa population et son économie » Malgré le ton rassurant du gouvernement, il y a lieu de craindre un essoufflement de l’économie liée notamment à l’exportation de la machinerie, des équipements électroniques et du bétail vers l’Arabie Saoudite. Le secteur touristique risque également d’être fortement affecté. Le manque à gagner pour les chauffeurs de taxi asiatique sera énorme, du fait de l’interdiction faite aux citoyens saoudiens de se rendre au Qatar. D’ordinaire, ils sont nombreux à venir passer leurs vacances de la fête de l’Aïd El-Fitr, après les 30 jours de jeûne du ramadan.Le Qatar compte parmi l’un des plus riches pays au monde car le revenu annuel par habitant s’élève à 138 480 dollars par habitants en 2015, selon la Banque mondiale. Tandis que les exportations du Qatar vers l’Arabie Saoudite sont estimées à 896 millions de dollars, selon l’ONU. Moussa T. Yowanga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article