Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Il n’y a plus rien à dire. Cela ne signifie pas qu’on est incapable face à cette nature qui emporte souvent les enfants de l’Afrique. Loin de là. C’est simplement un appel de détresse pour éviter un jour la disparition presque banale et lâche d’Africains. C’est quand même inconcevable d’entendre presque toutes les semaines de bourgeois occidentaux comme Bolloré connu par beaucoup d’Africains ou les représentants de grandes puissances de ce monde loués les richesses de l’Afrique , et de l’autre côté du bras on enterre presque en toute impuissance les innocentes victimes du continent ,suite aux conflits militaires et civils ou catastrophes naturelles sans qu’un chef d’Etat ne lève son petit doigt pour mettre fin à cela en injectant l’argent de son pays au profit d’intérêts communs et collectifs . Soyons sérieux ! On ne peut pas parler d’une Afrique riche et au même moment entendre de vos oreilles ou voir de choses inacceptables se déroulées sous vos yeux. C’est paradoxal n’est-ce pas ! Acceptez-vous en exemple qu’un pays riche comme l’Afrique du sud où au moins huit personnes meurent lors du passage mercredi 07 juin 2017 d'une violente tempête dans la région touristique du Cap, entraînant ainsi la fermeture de plusieurs routes et de nombreuses évacuations, selon les autorités de cette province du sud-ouest ?

Interrogé par les journalistes d’AFP, l’un des porte-parole de la province confirme en termes de chiffres de personnes mortes :« Il y a huit morts dans la région du Cap-Occidental ». Ensuite il précise de façon détaillée. « Quatre d'entre elles sont mortes dans le quartier de Kraaifontein dans l'incendie de leur maison causé par la foudre. Une autre est morte après l'effondrement d'un bâtiment ». D’après les journalistes de l’AFP, dont l’information a été pratiquement commentée avec beaucoup de professionnalisme, trois autres personnes sont décédées près de la ville de Knysna, toujours sur la côte sud du pays, à quelques centaines de kilomètres du Cap, elle aussi frappée par ces intempéries. Les services de gestion des risques de la ville établissent un bilan de plus de 2500 personnes touchées par cette tempête, particulièrement dans certains townships. Plusieurs vidéos partagées sur les réseaux sociaux montraient mercredi matin le front de mer du Cap battu par la pluie, de forts vents et d'immenses vagues ainsi que plusieurs arbres arrachés dans diverses rues de la métropole. Si la pluie s'était calmée mercredi après-midi, les rafales de vent faisaient craindre des risques d'incendie dans plusieurs zones de la région. Les services météorologiques sud-africains ont maintenu leur niveau d'alerte jusqu'à jeudi, mettant notamment en garde contre des vagues pouvant aller jusqu'à 12 mètres. Cette tempête survient alors que la région du Cap traverse sa pire sécheresse depuis un siècle.La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article