Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Une nouvelle information circule selon laquelle le correspondant burundais de la Radio Allemande Deutsche Welle, dont la Rédaction de « Regards d’Africains de France », eut également annoncé son arrestation par l’Agence de renseignements (ANR) congolaise, a été remis en liberté en RDC hier lundi 22 mai 2017, mais détenu par la police burundaise pour des raisons encore inconnues. Le porte-parole de la Deutsche Welle, Christoph Jumpelt, tient à remercier toutes les organisations internationales, qui ont participé à la libération de Niragira, tout en ajoutant : « Nous sommes en revanche inquiets que les autorités burundaises ne l’aient pas laissé rentrer voir sa famille. Après ce qu’il a injustement vécu en RDC, je ne comprends pas pourquoi il est maintenant détenu par la police burundaise ». 

Les responsables de la Rédaction francophone de Deutsche Welle affirme qu’il a été conduit à la frontière avec le Burundi et avouent après avoir perdu ses traces.Dans un entretien téléphonique avec la rédaction francophone de la Deutsche Welle, le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiye, a dit: « Antéditeste Niragira est entre de bonnes mains. » A la question de savoir ce que cela signifiait, le porte-parole a répondu : "Il est entre de bonnes mains et nous publierons un communiqué demain. » L’avocat mandaté par la Deutsche Welle en RDC avait auparavant indiqué que le correspondant était libre et qu’il avait été acheminé à la frontière burundo-congolaise. Deutsche Welle révele que dans un tweet, Nkurikiye avait, dans l'après-midi du lundi, fait savoir que la police burundaise était en contact avec les autorités en RDC afin de « ramener Antéditeste Niragira ».Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article