Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

 

Dans le but d’être solidaire avec les journalistes mexicains et les correspondants internationaux qui sont aussi visés par des assassinats odieux que la Rédaction de « Regards d’Africains de France », eut décidé de traiter cette information provenant de Mexique. En effet, depuis 2000, plus d'une centaine de reporters ont été tués au Mexique. Selon les ONG de défense de la liberté d'expression, plus de 90% de ces meurtres restent impunis. Selon l'ONG Reporters sans frontières (RSF), le Mexique figure au 3e rang des pays les plus dangereux pour la presse après la Syrie et l'Afghanistan. Comment en tant que journaliste peut-on être indifférent de ces assassinats presque planifier contre les confrères mexicains et vaguer à ses occupations comme si de rien n’était ? C’est impossible.

La Rédaction de « Regards d’Africains de France », soutient la lettre ouverte de la presse étrangère après la mort de Javier Valdez. Et ces correspondants travaillant pour des médias internationaux au Mexique ont totalement raison du début à la fin à demander dimanche 21 mai 2017 dans une lettre ouverte un engagement réel des autorités mexicaines pour lutter contre l'impunité et garantir la sécurité des journalistes après l'assassinat du reporter Javier Valdez.

A travers leur communiqué de presse signé par 186 journalistes représentant 69 médias étrangers, ils expriment de façon collective leur peur et colère :« Nous sommes choqués par ce nouveau crime, qui intervient dans un contexte d'agressions croissantes à l'encontre de nos collègues journalistes mexicains dont nous admirons profondément le courage ». Cette lettre ouverte intervient près d'une semaine après l'assassinat par balle de Javier Valdez, reporter spécialiste du narcotrafic et correspondant de l'AFP, dont la mort a suscité une vague d'indignation internationale. Ce reporter, âgé de 50 ans, également collaborateur du quotidien La Jornada, est devenu le cinquième journaliste assassiné en 2017.Et c’est cette pour cette raison que les journalistes, dont certains de nationalité mexicaine, travaillant pour des médias tels que des agences de presse (AFP, AP, Reuters, EFE, DPA) ou de grands journaux (New York Times, El Pais, Le Monde, Financial Times) ont tous souligné dans ce communiqué de presse qu'un « accès efficace à la justice est fondamental pour freiner les agressions et garantir l'exercice du journalisme dans des conditions de sécurité et de liberté ». La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article