Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le film de Philippe De Chevauron: « qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu », répond finalement bien à ce que vivent les Libériens ce dernier temps.D’Après les journalistes de l’Agence France Presse, une épidémie d’une maladie non identifiée cause 12 morts en moins de 10 jours au Liberia. Hier, c’était la fièvre hémorragique d’Ebola qui a frappé ce pays en faisant plus de 11.300 personnes en moins de deux ans. Aujourd’hui encore, le ministère libérien de la Santé a annoncé le mardi 02 mai 2017 aux médias nationaux et internationaux, que son pays a enregistré depuis quelques jours, y compris la capitale Monrovia, de nouveaux cas de la maladie non identifiée provoquant fièvre et vomissements avec désormais 12 morts en moins de dix jours.

« Qu’est-ce que les Libériens ont fait au bon Dieu ? » Difficile de répondre à cette question à leur place ? Une chose est sûre, cette Afrique souffre et elle souffrira encore d’avantage si tous ses dirigeants ne prennent pas les choses en main. A chaque fois qu’un malheur frappe les populations africaines, c’est toujours les organisations internationales et nationales qui prennent les choses en main, mais jamais leurs dirigeants respectifs. C’est exactement avec le cas de Liberia.Depuis Genève, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fait état mardi de nouveaux cas de cette maladie dont les premiers patients ont été enregistrés dans la province de Sinoe, dans le sud-est du Liberia. Des analyses étaient en cours pour identifier la maladie, testée négative aux virus de la fièvre Ebola et de la fièvre de Lassa, d'après l'OMS et les autorités libériennes. " Il y a eu deux cas de plus qui ont été déclarés. Le bilan global est maintenant de 21 personnes tombées malades, dont douze sont décédées depuis le dimanche 23 avril", a déclaré un porte-parole de l'OMS, Tarik Jasarevic.

Des enquêteurs sanitaires ont été déployés pour déterminer un lien potentiel avec les malades dont certains ont assisté récemment aux funérailles d'un chef religieux. Le Liberia fait partie des trois pays sévèrement affectés par Ebola en Afrique de l'Ouest entre 2013 et 2016. L'épidémie a été déclarée terminée dans la région en juin 2016, après avoir causé plus de 11.300 morts, à plus de 99% en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. A Monrovia, le porte-parole du ministère libérien de la Santé, Sorbor George, a aussi parlé de douze décès parmi les malades enregistrés depuis que les symptômes se sont déclarés à Greenville, chef-lieu de la province de Sinoe. Il a également affirmé que la maladie avait atteint Monrovia. Selon lui, l'enquête épidémiologique ouverte pour identifier la maladie se poursuivait, les premières analyses ayant écarté la présence de virus Ebola et à fièvre de Lassa.

Des échantillons de sang prélevés sur les patients "ont été envoyés à Atlanta aux Etats-Unis. Cela prendra quelques semaines pour identifier la maladie", a-t-il dit. " Tous les échantillons testés ont été négatifs aux fièvres Ebola et de Lassa", et des prélèvements ont été envoyés aux Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) à Atlanta "pour des analyses toxicologiques", a affirmé Tarik Jasarevic de L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Rappelons-le encore que le Liberia fait partie des trois pays sévèrement affecté par Ebola en Afrique de l’Ouest entre 2013 et 2016. L’épidémie a été déclarée terminée dans la région en juin 2016, après avoir causé plus de 11.300 morts, à plus de 99% en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Le Liberia, ce pays d’une superficie de 111369 km2(classé 104e) avec une population de 4299944 habitants (2016, classé 127e), est un pays d’Afrique de l’Ouest bordé au sud par l’Océan Atlantique, au Nord-Ouest par la Sierra Leone, au Nord par la Guinée Conakry et à l’Ouest par la Côte d’Ivoire (source Wikipédia). C’est la première nation d’Afrique à avoir obtenu son indépendance en 1847 et c’est aussi dans ce pays qu’une première femme a été élue à la tête d’un Etat africain. Ellen Johnson-Sirleaf est corécipiendaire du prix Nobel de la paix 2011 et qui gouverne le Liberia depuis le 16 janvier 2006. Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article