Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

 D’ici un quart de siècle, que deviendra l’Afrique avec ces malheureux événements qui naissent presque tous les jours ? Aucune semaine ou aucun mois ne se passe sans qu’on ne parle de noyade des migrants africains et surtout de personnes de types noires en Méditerranée. Là où cela reste encore un mystère, c’est surtout qu’on parle souvent des personnes mortes de noyade, c’est évident. Mais jamais personne ne sait où enterre-t-on ces milliers d’Africains qui perdent leur vie en traversant la Méditerranée ? Cette semaine vient à peine de commencer, mais le Haut-Commissariat italien aux Réfugiés (UNHCR Italia) a diffusé le lundi 15 mai 2017 un nouveau bilan de vingt migrants dont un enfant sont morts en mer ce week-end en tentant la traversée de la Méditerranée. Les victimes sont originaires du Nigeria, de la Côte-d'Ivoire et peut-être du Bangladesh, a déclaré la porte-parole du HCR Italia Carlotta Sami, en précisant que « c'est l'agitation survenue à bord de leur canot à la vue des secours qui a causé la tragédie ».

Les garde-côtes italiens avaient annoncé dans un premier temps dimanche que sept corps sans vie avaient été retrouvés parmi 480 migrants sauvés au cours de quatre opérations distinctes. « Cinq cents sont sains et saufs à présent, mais il y a 20 morts, et parmi eux un enfant, qui se sont noyés ou ont été piétinés d'après ce qu'ont raconté des survivants », a ajouté la porte-parole du HCR Italia ,Carlotta Sami.Plus de 45 000 migrants ont été sauvés et ramenés vers l'Italie depuis le début de l'année, soit 44% de plus que sur la même période de l'an passé, tandis que plus de 1300 sont morts ou portés disparus. Le groupe le plus important vient du Nigeria, dont la partie nord du pays est dévastée par la guerre menée depuis huit ans par le groupe Djihadiste Boko Haram, qui a fait 20 000 morts et 2,6 millions de déplacés. La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article