Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Qui de Marine Le Pen du Front National (FN)ou d’Emmanuel Macron, le candidat «d’En Marche !», a remporté le débat de l’entre-deux-tours comme avait titré son article l’un de nos reporters ? En réalité, cette question ne devait d’ailleurs pas être posé de cette manière. Qui de Marine Le Pen du Front National(FN) ou d’Emmanuel Macron, le candidat « d’En Marche!», serait le futur remplaçant de l’actuel président français, François Hollande ? Si seulement on y reste que sur le débat, quelques instants après cet affrontement politique en direct relayé par les grandes chaînes de télévisions françaises d’entre-deux-tours, les téléspectateurs interrogés mercredi 03 mai 2017 au soir par l’Institut Elabe pour BFM TV, ont tranché. Près de deux tiers de ces téléspectateurs d’entre eux ont jugé Emmanuel Macron plus convaincant. Mais attention ! En effet, on constate par expérience il y a un grand écart entre les intentions de vote, les sondages des Instituts spécialisés et la réalité au terrain le jour du vote. On respecte certes totalement les résultats de cet Institut de sondage Elabe pour le compte BFM TV, ayant interrogé 1314 téléspectateurs âgés de 18 ans et plus. Selon donc cet Institut, 63% ont donné l’avantage au candidat « d’En Marche!», tandis que 34% ont indiqué leur préférence à reine du Front National(FN), appelée par les Italiens la « dame noire » et au Sénégal « la fausse française ».

Les analyses de cet Institut de sondage ne s’arrêtent pas là. Elles nous révèlent(ses analyses) que 3% de ceux d’entre eux qui se sont déclarés proches d’Emmanuel Macron ont quand même accordé l’avantage à son adversaire, la femme au sourire trompeur(d’après un surnom donné par les femmes Maghrébines de Toulouse).Un chiffre bien inférieur chez les électeurs du Front National, le parti politique français qui fait plus  peur aux étrangers d’origine africaine.12% des sondés ont affiché leur préférence à  l’ancien ministre de finances de François Hollande, le socialiste et président sortant. Aussi, Elabe, cet Institut de sondage ne s’arrête pas là. Il nous révèle aussi que deux tiers des électeurs de la « France insoumise » sont convaincus par Emmanuel Macron contre 30% pour la présidente du Front National. En revanche les électeurs de François Fillon, ont donné 58% au candidat « d’En Marche » et 38% à la Miss du Front National(FN). En résumé, l’Institut de sondage croit que le candidat « d’En Marche !» a obtenu grâce à ce débat télévisé une certaine amélioration. Car, selon l’Institut, depuis les derniers sondages d’intention de vote au second tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron était ainsi donné vainqueur à 63% des voix contre 34% pour Marine Le Pen et il pouvait maintenant compter sur 49% de report des voix des électeurs des Républicains et sur 52% des volants de l’orateur Jean-Luc Mélenchon.

Certes, il n’est évidemment pas assez sérieux d’accorder trop de confiance aux Instituts de sondage, mais il faudrait tout de même reconnaître, que l’époux de Brigitte Trogneux a été réellement convainquant. Ses réponses à toutes les questions posées par Nathalie Saint-Cricq et Christophe Jakubyszyn ont fait bougé son adversaire politique de sa chaise. Tantôt ironique, tantôt moqueuse, Marine Le Pen n’avait pas su le prendre ou n’avait pas assez d’arguments pour terrasser l’éléphant politique, Emmanuel Macron. Tout lui a paru finalement insupportable et pratiquement inconnu. Tout dans la forme que dans le fond, des questions politiques, d’immigration ou de société, elle n’avait pratiquement pas pu répondre comme il le fallait. Emmanuel Macron avait montré un visage sérieux face aux Français qui attendent de lui des réponses justes aux questions posées par les journalistes politiques. Mais la fille de Le Pen, n’était pas, si on peut le dire, à la hauteur de son adversaire. Elle n’avait pas compris Emmanuel Macron, mais lui, l’avait si parfaitement comprise.Tour à tour ,les attaques  de Marine Le Pen à l'égard de Macron ont continué dès le début du débat jusqu'à la fin. Lui, Macron"le complaisant", qualifié par Marine Le Pen pour avoir accepté le soutien L'Union des Organisations Islamiques de France(UOIF). C'est impensable qu'on assiste à un débat des années antérieures dans un pays qui se veut "pays de lumière". " Pays de lumière",car Macron a voulu le défendre en déclarant qu'il réunirait tous les Français, y compris les étrangers. Voilà, l'endroit ou le cercle démocratique et humain que Marine Le Pen voit cela comme une destruction de la France. Mais , quoi qu'il en soit, Macron a gagné le débat d'hier et les électeurs, surtout beaucoup d'électeurs l'ont aussitôt compris. 

Mais attention encore ! Elle peut toujours devenir présidente de la République française. Rien n’est encore gagné pour le candidat « d’En Marche! ». Avec les Français, il faut faire très attention, car tout peut basculer en un rien de temps. Rien n’est sûr en matière électorale, quand on sait que les électeurs sont souverains et libres. Ils peuvent élire qui, ils veulent. Attendons les résultats des urnes au soir du dimanche 7 mai 2017.Pour le moment, la question reste et restera encore posée. Qui de Marine Le Pen du Front National(FN) ou d’Emmanuel Macron (d’En Marche ! »,sera  le remplaçant de François Hollande pour gouverner cette France forte ?

Ahmat Zéïdane Bichara.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article