Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

« Qui veut aller loin ménage sa monture », déclare un proverbe populaire. Et c’est vrai, car il y a de cela plus d’une semaine, les musulmans de France à l’instar des autres pays du monde, se préparent activement et sérieusement à entamer en bon édit forme le ramadan, le mois sacré de jeûne dans l’Islam, qui débutera le samedi 27 mai 2017, comme l’avait annoncé le jeudi 25 mai 2017, le Conseil Français du Culte Musulman(CFCM) dans un communiqué de presse rendu public aux médias locaux et internationaux. Dans leur communiqué de presse, les membres du CFCM saisissent l’occasion dans le but d’assurer l’ensemble de leurs concitoyens de toutes les confessions, de toutes origines et de toutes conditions de leurs prières fraternelles pour que la nation française vive dans la paix, l’unité et la solidarité. D’après l’Agence France Presse, le début du ramadan aura lieu en France à la même date qu’en Arabie Saoudite, qui a annoncé quelques minutes plus tôt la date du début du jeûne par le CfCM.

Contrairement à certains pays africains comme l’Algérie, le Maroc ou autres où la décision pour le jeûne du ramadan ne pourrait probablement être prise que ce vendredi 26 mai 2017, comme le révèle l’AFP. Ainsi, il faut le rappeler que chaque année des centaines de millions de musulmans dans le monde prennent le jeûne du ramadan pendant plusieurs semaines de privation et d’ascèse morale lors de ce mois sacré de l’Islam. Le mois sacré du ramadan correspond donc pour les croyants à quatre semaines de jeûne quotidien, de privations et d’ascèse morale et il est célébré aux quatre coins de la planète, par l’ensemble des croyants musulmans. Le mot « ramadan » pour ceux qui ne le savent pas encore bien, désigne aussi le neuvième mois du calendrier hégirien, celui sur lequel se basent les musulmans. La fête qui sanctionne la fin du jeûne du ramadan s’appelle « Aïd el-Fitr » comme fête de rupture du jeûne, permettant aux fidèles et aux non-fidèles comme le cas de beaucoup de pays africains de vivre un moment de partage. On considère dans le monde au total un quart de la population qui est aujourd’hui concerné par le rite considéré comme le plus important de la religion musulmane et selon ce qui est recommandé par le Saint Coran. La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article