Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Depuis mercredi soir, le site de la chaîne qatari Al Jazeera et d’autres sites égyptiens sont restés désespérément inaccessibles. Les autorités égyptiennes réputées très dures envers les médias ont privé des milliers de leurs concitoyens de pouvoir se connecter sur leurs sites préférés. Elles confirment si bien leur aversion absolue pour le métier de journalisme, et plus largement pour la presse. Le pouvoir égyptien incarné par le général Abdel Fattah Al-Sissi a brisé les aspirations de la jeunesse de son pays qui avait fondé tout son espoir sur son printemps arabe. Il ne reste plus rien de ce formidable soulèvement populaire ayant emporté avec lui, le Raïs Housni Moubarack. Le président actuel est tout sauf un démocrate. Sinon comment comprendre cet acharnement contre plusieurs sites et médias aussi bien qataris qu’égyptiens.

 

Au nombre des sites touchés par cette interdiction, il y a plusieurs médias comme les journaux Al Raya ou Al-Watan, et des sites à caractère politique islamique comme celui des Frères musulman Ikhwan Online. Le blocage n’a pas non plus épargné le site d’Al-Sharq, une télevision proche des Frères musulmans. D’autres sites ont subi le même sort d’interdiction comme le site indépendant Mada Masr, investi sur des sujets comme la corruption, ou Huffpost Arabi et le site arable du média. Il n’en demeure pas moins qu’Al Jazeera n’a pas subi un quelconque traitement de faveur puisqu’en 2013, trois de ses journalistes avaient déjà été écroués. Parmi eux se trouvaient un Canadien et un Australien qui seront relâchés en 2015 après une vaste campagne de protestation internationale. Un autre égyptien de 51 ans a été arrêté seulement trois jours après avoir foulé le sol national pour y visiter sa famille. Les autorités égyptiennes reprochent à Al Jazeera de soutenir les Frères musulmans, interdit par les autorités égyptiennes.Moussa T. Yowanga

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article