Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Heureusement pour les Ivoiriens, « Les mutins s'excusent et renoncent à leurs revendications. Les 8400 soldats ivoiriens qui se sont mutinés en janvier ont présenté leurs excuses au peuple pour avoir ébranlé le pays et ont annoncé "renoncer à toute revendication d'ordre financière", lors d'une cérémonie au Palais présidentiel d'Abidjan jeudi soir. », rapporte les médias ivoiriens. En principe si on en croit aux paroles des mutins, les choses devront rentrées en ordre dans ce pays d’ici le début de la semaine prochaine. Organisé sans la présence de la presse, l'évènement se voulait visiblement un point final au mouvement de protestation de l'ensemble des forces de sécurité, alors que le pays est au bord de l'implosion.

Les mutins, qui réclamaient chacun surtout 12 millions de F CFA de primes (18 000 euros), avaient obtenu le versement dès janvier de 5 millions (7500 euros) et devaient toucher le reste à partir du mois de mai. Ce relatif succès de leurs revendications avait fait tache d'huile dans toutes les forces de sécurité et même dans l'administration, tout en choquant nombre d'Ivoiriens dont une grande partie vit dans la pauvreté. « La Côte d'Ivoire traverse des moments très, très difficiles", a observé le président Ouattara jeudi, soulignant que la chute du prix du cacao avait fait perdre "près d'un milliard d'euros" au pays et que le budget de l'Etat avait subi une "perte sèche de 150 milliards de F CFA (230 millions d'euros)".Se posant en "père de la Nation", il a néanmoins promis malgré ces difficultés budgétaires "l'amélioration des conditions de vie et de travail" des militaires". "Je veux que nous puissions bâtir une armée républicaine. Je suis sûr que vous serez des militaires exemplaires (...) que votre loyauté à l'égard de la Nation ne fera plus jamais défaut", a-t-il conclu. Pour sa part, citent les journalistes de la presse ivoirienne, Le président ivoirien Alassane Ouattara a avoué « croire à la sincérité de leurs paroles », lors de cette cérémonie dont les images ont été diffusées à la télévision nationale.La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article