Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Gare à vous, vous les pédophiles qui ne respectez pas la vie des gens, surtout celle des enfants ! Et cette nouvelle qui frappe les pédophiles australiens devrait ou pourrait servir d’exemple à beaucoup de pays, surtout pour le continent africain où le phénomène de tourisme traîne avec lui des personnes malintentionnées, dont leur seul objectif est de nuire à la vie des autres quand ils décident de mettre en application leurs sales besognes. Et cette nouvelle est à saluer si seulement elle pourrait stopper ou freiner les macabres ou les cyniques stratégies sexuelles de pédophiles. « La nouvelle loi interdira aux pédophiles condamnés de quitter l'Australie ou d'avoir un passeport australien », a déclaré aux antennes de la RTBF avec ses agences, la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop. Le mardi 30 mai 2017, les autorités australiennes ont rendu public leur intention d’annuler les passeports de leurs ressortissants condamnés pour pédophilie, afin de les empêcher de sévir à nouveau à l’étranger.

 

La ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop appuie ses arguments avec des chiffres qui peuvent vous donner des maux de tête : « Rien que l'an dernier, près de 800 pédophiles enregistrés ont voyagé en dehors d'Australie. » D’après les journalistes de la RTBF, cette nouvelle annoncée comme une « première mondiale », cette mesure, qui doit être présentée prochainement au Parlement, doit permettre d'interdire aux pédophiles condamnés de quitter le pays. Selon les commentaires des autorités australiennes, relayées par la RTBF et ses agences implantées en Australie, la plupart, qui se sont souvent rendus dans des pays asiatiques, ont enfreint l'obligation qui leur est faite de signaler ces voyages à la police, a-t-elle ajouté, précisant que la moitié présentaient un risque de récidive.

 

Plusieurs affaires de pédophilie à l'étranger ont récemment défrayé la chronique en Australie, comme celle de la condamnation en octobre à Bali à quinze ans de prison de Robert Andrew Fiddes Ellis, 70 ans, pour des agressions sexuelles contre onze fillettes et adolescentes. Interrogé par la presse étrangère, le ministre australien de la Justice, Michael Keenan vante les mesures prises par son pays : « Aucun pays n'a pris de mesures aussi fortes pour empêcher ses ressortissants de partir à l'étranger, souvent dans des pays exposés, pour violer des enfants. C'est une première mondiale » Il a estimé que cette mesure entraînerait la saisie de 20 000 passeports appartenant à des personnes ayant purgé leur peine mais continuant d'être suivis par les services judiciaires. « Certains soulèvent la question des droits civiques (des personnes privées de passeport) ? », a-t-il demandé. « Et bien de mon point de vue, si vous violez un enfant, vous perdez certains de vos droits civiques ». Le sénateur Derryn Hinch, une des figures de proue du combat contre la pédophilie, s'est dit ravi de la mesure. Ahmat Zéïdane Bichara

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article