Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Malgré qu'il nous soit souvent difficile de vérifier l’efficacité de certaines maximes, proverbes, citations, attribués à un tel ou un tel autre peuple ou tribus. Certaines proverbes, adages, citations ou autres nous démontrent ou expriment réellement beaucoup de choses, des événements historiques ou sociaux ayant eu lieu quelque part dans le monde. Par exemple, ce proverbe indien qui stipule que:« on acquiert la gloire qu'au milieu des souffrance que l’on essuie» ou «la souffrance est l’école de la sagesse », proverbe africain et enfin « la souffrance est un bon médecin », nous relatent tous respectivement avec suffisance les aspects positifs de la souffrance que le peuple cubain a subi ou encaissé pendant qu’il était au cœur d’une République socialiste à parti unique, dirigée par le défunt président dictateur, Fidel Alejandro Castro Ruz, connu sous le nom simplement de Fidel Castro.

Ce grand homme pour les uns, sanguinaire, révolutionnaire cubain et politicien pour les autres, qui gouverna la République de Cuba comme premier ministre de 1959 à 1976 et ensuite comme président de 1976 à 2008, a certainement ruiné cette Île de 109884 km2, faisant d’elle la plus peuplée des Caraïbes avec près de 1124161 habitants, surtout qu’il l’avait isolé du monde pendant plus de quarante ans. Mais aujourd’hui, le monde ne retient pas que les mauvais souvenirs que le peuple cubain avait subi ou vécu. Ce pays insulaire des Caraïbes formé de l’Île de Cuba ( la plus grande île des grandes Antilles), de l’Île de la Jeunesse, appelée île aux Pins jusqu’en 1976 et de quelques autres petites îles), devient l’un des grands pays au monde où la médecine  est d’un niveau très élevé.

D’Après nos confrères de la Belgique, des médecins cubains exercent dans 62 pays au monde. Au total, Cuba comptait fin 2016 quelque 90.161 docteurs, un chiffre incluant ceux travaillant à l'étranger. Sur l'île, la santé et l'éducation sont gratuites et financées par l'Etat, un motif de fierté pour le régime communiste par ailleurs critiqué pour des violations des droits de l'Homme, dans ce pays touché par une forte pauvreté. L’envoi de médecins dans le monde est une vieille tradition cubaine, lui apportant à la fois une arme diplomatique et une source de revenus vitale. La santé, un motif de fierté pour le régime. La vente à l'étranger de services professionnels, essentiellement médicaux, est la principale source de devises pour Cuba, devant le tourisme. Finalement la médecine se place comme 1ère source de devises pour cette Île, devant le tourisme selon les chiffres officiels publiés lundi 17 avril 2017 avec 11 milliards de dollars par an. Cette activité a généré des recettes estimées à plus de 11 milliards de dollars en moyenne par an entre 2011 et 2015, l'île facturant les services de ses médecins dans 35 de ces 62 pays, selon l'ancien ministre de l'Economie, José Luis Rodriguez, cité par le portail officiel d'informations Cubadebate.

A titre de comparaison, le secteur touristique a généré 2,8 milliards de dollars en 2016, selon les chiffres officiels cubains. S’appuyant sur l’annuaire statistique de santé 2016, les médias belges relèvent que les docteurs cubains étaient présents dans 24 pays d'Amérique latine et des Caraïbes, 27 pays d'Afrique subsaharienne, sept d'Asie orientale et du Pacifique, deux du Moyen Orient et d'Afrique de l'est, ainsi qu'en Russie et au Portugal. L’Annuaire publié lundi 17 avril 2017 ne dit pas combien de professionnels cubains sont impliqués dans ces missions à l'extérieur, mais selon le ministère de la Santé, mi-2015 ils étaient plus de 50.000, la moitié étant des médecins.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article