Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Dans un communiqué de presse signé de monsieur Abdelkerim Yacoub Koundougoumi Egrey depuis Paris en France, le projet pour l’Alternance Crédible au Tchad (PACT) appelle tous les compatriotes tchadiens à la vigilance et à la mobilisation générale pour accélérer la chute déjà entamée du régime actuel d’Idriss Deby Itno. Dans ce même communiqué rendu public le mardi 28 février 2017, monsieur Abdelkerim Yacoub Koundougoumi Egrey, est très préoccupé par la situation politique très dangereuse de son pays natal et s'indigne devant les multiples arrestations et tueries au Tchad.Voilà pourquoi,il se dit extrêmement choqué par l’enlèvement le 25 février 2017 par les éléments de la police politique du journaliste et directeur de publication de Tribune-Infos, Daniel Ngadjiadoum, membre actif de leur organisation.

Les responsables du PACT attirent l’attention de l’opinion publique nationale et internationale qu'ils sont sans aucune nouvelle de leur camarade détenu illégalement dans un lieu secret et ils ne connaissent pas sa situation sanitaire ainsi que sa sécurité physique et morale. Ils jugent par ailleurs inadmissible la condamnation ce mardi 28 février 2017 de 69 étudiants tchadiens qui ont protesté pour réclamer leurs droits au campus de Toukra. A ces arrestations et condamnations illégales s’ajoutent des tueries d’une rare barbarie comme celles de Mongo et de Gorée de plusieurs citoyens tchadiens par la soldatesque d’Idriss Deby dont les forces répriment la population dans une totale impunité. Et ce sont ces raisons qui amènent monsieur Abdelkerim représentant le PACT dans son ensemble à déplorer cette attitude dérisoire du gouvernement de son pays dirigé par le Mouvement Patriotique du Salut(MPS) qui engendre quotidiennement au sein de la communauté tchadienne un traitement sélectif. A cet effet, l’un des hommes forts du PACT condamne avec la dernière énergie l’enlèvement et la séquestration de journal Daniel Ngadjiadoum en sollicitant la mobilisation des organisations de la société civile de l’intérieur du Tchad et à l’internationale.

Monsieur Yacoub Koundougoumi Agrey appelle pour le compte de son organisation à la constitution d’un collectif des avocats pour plaider la cause de ce journaliste arrêté injustement par le régime en place. Tous les responsables du PACT ne s’arrêtent pas là. Ils vont plus loin en demandant à la Croix-Rouge du Tchad de rechercher à localiser la position exacte du journaliste arrêté afin de lui éviter le pire, voir son assassinat, d’autant plus que nul n’ignore la nature répressive du régime d’Idriss Deby Itno entouré par une armée clanique prête à tout, sauf l’essentiel. De même, ils exigent aussi l’annulation immédiate de cette condamnation et demandent aux organisations estudiantines de rester mobilisées en faveur de leurs collègues pour ne pas céder aux intimidations de ce régime malsain et impopulaire. Les hommes et les femmes du PACT condamnent de façon ferme et juridique l’instrumentalisation du conflit de Gorée par le pouvoir d’Idriss Deby à des fins politiques pour dresser les Tchadiens les uns contre les autres.

Enfin, en guise d’une conclusion, monsieur Abdelkerim Yacoub Koundougoumi Agrey en collaboration avec l’ensemble des acteurs du PACT dénoncent la répression violente de Mongo et demandent aux populations tchadiennes de rejeter toute proposition de règlement à l’amiable du conflit engendré par l’irresponsable actuel pouvoir de N’Djaména.

                                                               La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article