Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

 

La souveraineté de l’Afrique n’est pas un cheval de bataille de l’actuel président Tchadien, Idriss Deby Idriss. Elle a déjà été le combat de tous les progressistes africains depuis la période coloniale à nos jours. La question monétaire est un argument fallacieux développé par Idriss Deby comme moyen de pression et de chantage vis-à-vis des partenaires occidentaux et notamment des français. Il fait peur à la France en brandissant la menace de souveraineté financière et autres leviers. Sur la Libye, l’Afrique était divisée, car, il y avait ceux qui sont pour et contre la chute de Kadhafi, allié d’Idriss Deby dont le soutien lui est légitime. Chercher des rapprochements avec un dictateur comme d’Idriss Deby Itno, pose véritablement problème aux électeurs français, aux observateurs éclairés et avertis de la vie politique française à l’approche de la présidentielle. Mme Marine Le Pen, les Français sont certes exacerbés par la situation pénible qu'ils traversent ces derniers temps, mais, votez pour vous, est un choix difficile qu’ils ne pourront assumer en toute conscience. Autres signes de rapprochements évoqués par Marine Le Pen sont la souveraineté, la monnaie, la guerre en Libye, qui, de son point de vue, sont des véritables préoccupations du dirigeant tchadien, au point qu’elle partage largement son opinion.

Dans une interview qu’elle a accordée au journal Le Figaro, la présidente frontiste, Marine Le Pen, qui a été reçue, mardi par Idriss Deby dans sa ville natale à l’Est du Tchad(Amdjarass est  est le chef-lieu du Département du Wadi Hawar dans la région de l'Ennedi Est), tente sa chance à trouver des mots justes pour se rapprocher de l’un des dictateurs africains le plus redouté sur le continent du fait de son pouvoir liberticide et répressif. De l’avis de Mme Le Pen, sa prétendue visite s’inscrit dans le cadre d’un programme qui consiste à « développer un certain nombre des principes et des idées » dit-elle. Selon, elle, « la sécurité et la prospérité de la France et de l'Afrique sont indissociables. » Mais, selon, nous, la sécurité, la prospérité de la France et du continent africain, sont certes indissociables, mais, elles passent forcément par une démocratie effective comme le modèle français avec ses valeurs qui doivent être totalement respectées sans être transgressées. Or, le défi reste entier et quasiment impossible à être relevé tant que des régimes aussi ravalés et impopulaires comme ceux des pays africains, continuent à bénéficier des soutiens inconditionnels des partenaires occidentaux obnubilés par la question sécuritaire pour être peu regardants sur le respect des droits humains et des libertés chez nous en Afrique.
                                                               Makaila Nguebla, journaliste politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article