Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Le très célèbre physicien théoricien allemand Albert Einstein (né le 14 mars 1879 à Ulm, dans le Wurtemberg, et mort le 18 avril 1955 à Princeton) n’a pas tort en déclarant que :« le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire ». En effet, il existe certes dans cette planète des gens qui regardent ceux qui produisent le mal sans rien faire et souvent beaucoup de ceux gens-là qui n’ont pas le courage de dénoncer le mal, ont une grande part de responsabilité. En revanche, on rencontre d’autres qui se dressent forcement contre les producteurs du mal à travers le monde,  contre des faussaires ou des amis du « prince de ténèbres ».Ces braves personnes se nomment défenseurs de la liberté et des Droits de l’Homme. Ce sont donc des gens qui ont soif de la vérité, comme les nomme Jésus-Christ de l'infinie Sainte Bible. « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés », cite l’écrivain et évangéliste Mathieu 5,1-12. Et sachez-le bien que ceux gens-là qui ont faim et soif de la justice et affichent leur désaccord contre ceux qui produisent le mal ou qui détruisent le monde sont issus de tout âge.

Il y a donc parmi eux des personnes âgées et des jeunes, voir des enfants. C’est justement le cas d’une fille française de huit ans, nommée Romy qui interpelle les candidats aux élections présidentielles 2017 sur la pauvreté dans le monde dans une vidéo postée sur YouTube par l’ONG One. Il n’y a pas donc d’âge pour dénoncer un mal qui ronge la société, ni pour refuser de partager les valeurs de ceux qui le produisent. Bref, il n’y a pas d’âge pour parler politique. Pire encore, ce n’est ni une question de couleurs de la peau, ni de richesse, ni de cursus scolaire ou autres couches sociales. C'est en tout cas ce qui vient à l'esprit quand on visionne la vidéo de Romy, huit ans ou quand on lit les articles de journaux français en ligne décrivant sa décision. La petite fille interpelle les candidats à l'élection présidentielle française au sujet de la pauvreté dans le monde, dans le cadre d'une campagne de l'ONG One.

D’après nos confrères de la presse parisienne, Romy, la jeune fille politique est allée très loin en affichant sa colère avec des déclarations dures : « Je suis très, très en colère. Vous les grands, vous parlez beaucoup de trucs qui sont pas importants du tout ! ». Pour elle, il y a une question bien plus urgente à régler, celle de la pauvreté dans le monde. "Dans les pays pauvres, il y a des enfants qui ne peuvent même pas aller à l'école, déplore la petite fille. Quand ils sont malades, ils ne peuvent même pas aller chez un médecin. Et moi je trouve ça pas juste". Elle interpelle un en un les candidats aux élections présidentielles 2017 en les doigtant singulièrement en ce terme : « qu'est-ce que tu vas faire pour changer tout ça ?".750 millions de personnes vivent encore avec moins d’1,90 dollars par jour. Il s'agit en fait d'une campagne orchestrée par l'ONG One qui lutte contre la pauvreté.

A l’heure actuelle, plus de 750 millions de personnes vivent encore avec moins d’1,90 dollars par jour, rappelle l'ONG sur son site internet. Un enfant né au Nigeria a 41 fois plus de risques de mourir avant son cinquième anniversaire qu’un enfant né en Norvège. Une femme vivant au Mali a 73 fois plus de risques de mourir lors de sa grossesse et/ou de son accouchement qu’une femme vivant en France. Avec le buzz de cette vidéo, Romy est devenue une sorte d'ambassadrice de l'ONG, elle se propose même de rencontrer les candidats.

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article