Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Très rare de pays africains mettent une politique de contrôle en matière de consommation des boissons énergisantes ou à très forte dose d’alcool. Il n’existe aucunement pas dans beaucoup de pays africains des lois interdisant la vente d’alcool aux plus jeunes, sinon une limite dans la consommation afin d’éviter le pire ou le risque de l’alcoolique, un véritable danger à la vie humaine. En Occident ou dans beaucoup de pays du continent américain, des lois interdisant la vente d’alcool aux jeunes de moins de 18 ans ou des lois limitant la vente de nombre des bouteilles existent et souvent affichées dans un endroit visible d’un débit de boissons, d’un bar ou autres lieux.

 

A Toronto, les responsables de cette grande ville canadienne décident de dissuader les jeunes de consommer des boissons énergisantes alcoolisées en confiant cette mission au bureau de la santé publique qui se penchera le lundi 20 mars 2017, lors de sa réunion mensuelle. Les dirigeants de l’Etat de Toronto souhaitent décourager les jeunes de consommer ces boissons, surtout lorsqu’elles sont mélangées à de l’alcool, à cause des risques de santé. Le Bureau de la santé publique examinera la possibilité de modifier sa politique municipale sur l’alcool afin de rendre plus sécuritaires les événements qui se déroulent sur son territoire. Le Bureau se penchera également sur la possibilité de restreindre la vente et la commercialisation des boissons énergisantes aux jeunes de moins de 19 ans. Les boissons énergisantes sont populaires auprès de jeunes, mais leur consommation a été identifiée comme risquée en raison des taux élevés de caféine, de sucres et de stimulants, peut-on lire dans l'ordre du jour de la réunion. Dans une étude publiée en 2016, la revue « Preventative Medicine Reports », intitulée « consommation de boissons énergisantes caféines chez les jeunes et les jeunes adultes au Canada, la consommation de boissons énergisantes combinée à l’alcool peut causer des problèmes cardiaques, neurologiques et gastro-intestinaux.

 

Dans cette même étude, on trouve même des conseils donnés par une femme de profession hygiéniste intérimaire de la ville de Toronto, nommée Barbara Yaffe qui recommande aux organisateurs d’événements de bannir la vente de boissons énergisantes mélangées à l’alcool et de les obliger à se familiariser avec les mises en garde de Santé Canada relatives au mélange des boissons énergisantes avec l'alcool. Docteur Barbara Yaffe exige dans son rapport d’une centaine de pages que les organisateurs d’événements veillent à ce que les barmans soient conscients de ces risques. Voilà un bel exemple à suivre par certains pays africains n’ayant pas encore mis sur pieds une politique sociale en matière de consommation de boissons alcooliques ou énergisantes contenant l’alcool par les jeunes.

La Rédaction.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article