Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

J’ai les nerfs qui se fatiguent de l'arrogance de ce Président se prenant pour l'épicentre du Tchad, alors qu’au fond de choses, tout est vanité et obscure sans aucune flamme de paix et de bonne gouvernance. Il dit dans un de ses discours qu’il ne peut quitter le pouvoir par peur que les Tchadiens se foutent plein la gueule, à cause de la haine qu'ils entretiennent, dont il est le principal présumé coupable. Je l’ai certes paraphrasé en moitié, mais le fond de sa pensée est quasiment celle que j'ai retranscris.

Le monsieur de président de la République, pendant quasi vingt-sept ans de pouvoir, n'a fait que cultiver la division, donnant naissance à la haine dont il parle aujourd’hui. Je trouve cela courageux de sa part qu’il se reconnaisse en lui-même "principale source" de la haine qui circule dans les veines de chaque fils  ou fille du Tchad. Il a catégorisé les Tchadiens selon leurs appartenances ethniques et politiques, créant une catégorie des supers tchadiens (intouchables) pour qui, tout ou presque, est permis. Il leur a donné la possibilité non pas seulement de piller les ressources financières de notre pays, mais aussi de décider de la vie ou de la mort d'autres tchadiens. Quand on a sévi par l'absurde pendant plusieurs décennies, on ne peut pas se poser en rassembleur encore moins en redoutable et engagé patriote.

Dans la vie d’un peuple, il faut parfois savoir reconnaître ses erreurs. Et ensuite y poser sans hypocrisie un sincère mea-culpa et chercher à fédérer les Tchadiens autour d'un idéal national qui permettrait de jaillir dans le cœur de chacun l’amour de la patrie et l’ardeur dans le travail comme basse d’intérêt commun. C'est à cela qu'on reconnaît la grandeur d'un homme, fut-il politique ou citoyen lambda. L'obstination sur fond de discours grandiloquent et de rodomontades pompeuses n'aide pas à la résolution de la situation. Il m’arrive parfois de dire que ce général de Deby Itno qui nous sert de Président n’est-il pas amnésique, ou prend-il les tchadiens pour des cruches ? Je suis convaincu que devant lui nous ne sommes que des gamins ou des « bébés à biberons" , car il sait d’une manière pertinente et volontaire, qu'il est l'unique artisan du naufrage annoncé de ce pays en perdition. On avait un exécutif illégal et illégitime puisse qu'issu, d'un hold-up électoral, et là, on a finalement aussi, un législatif illégitime puisse qu'issu, de la volonté unilatérale du despote, qui est tellement englué dans son arrogance qu'il, n'a pas pris la peine de concerter les autres forces en présence, pour décider d'une reconduction anticonstitutionnelle de notre parlement.

Décidément ce pays des Sao ne ressemble à aucun cas à un autre sous d'autres cieux où le vent de la Démocratie souffle 24h/24H. Tchadiens et Tchadiennes du continent et vous de la diaspora, vous êtes prévenus que notre pays sera dirigé par des hors la loi pour les années à venir à partir de la reconduction de nos parlementaires par le président de la République,déclarant son acte malsain à l’issue d'un point de presse qu’il a tenu à N’Djaména face à des journalistes n’ayant pas eu la liberté de poser des questions précises et utiles, dont apprend-t-on les plus gênants n’étaient d’ailleurs pas été inviter.

                    Tahirou Hissein Dagga/Strasbourg, le 04 février 2017.

 



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article