Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Chers lecteurs et lectrices, en publiant la réaction de M. Ngarmadji Djidingar suite à la lettre de Mme Clarie Mbaidoum, en date du 11 janvier 2017 ,notre but n'est pas de favoriser des polémiques stériles  entre des compatriotes d'un même pays Notre souci primordial est le respect de la pluralité des points de vue et celui de la liberté d'expression et de penser, qu'il y ait convergences ou divergences. En effet, notre journal en ligne tient à rester impartial. Il n'est à la solde de personne ni d'aucune organisation quelconque.
Sachez que les propos tenus par Ngarmadji Djidingar dans cette rubrique ne sauraient engager d'aucune manière la responsabilité de notre journal en ligne. A bon entendeur salut ! 
                                    
                     Ma très chère compatriote Clarie Mbaidoum,

Vous dites «La situation du Tchad ne mérite pas en ce moment railleries et moqueries » ? 
Ah non , je crois que vous amalgamez moqueries et critiques, de surcroît une congruence de railleries et suggestions. Notre pays le Tchad, ne mérite pas qu'on entache des persiflages et des clowneries sarcastiques. En revanche, cette situation extensible qui vampirise toute une société, tout un pays, oui elle nécessite qu'on en parle.« apports financiers » ? Vous faites critérium à quoi ? la suppression de bourse des étudiants ? ou aux primes des enseignants ?Il n'y a que ceux qui murent les difficultés et les réalités que vivote le peuple qui mouftent ainsi, sinon comment comprendre ce que vous dite je cite « Le SET tchadien, n’est plus dans son rôle de défense des droits des travailleurs, mais dans un rôle de Parti politique d’opposition au Tchad.» c'est inconcevable et trop fort ce que vous dites. Quelle assertion détenez-vous pour confirmer cela?

Tant s'en faut, de surcroît loin de là , c'est le gouvernement qui a politiser les revendication des travailleurs. C'est ce qu'on appel la politisation des faits sociaux en science politique.Que voulez vous dire par je cite « Le SET cherche juste une humiliation de l’État Tchadien et c’est grave.» ? Autrement, cette hypothèse laisse entrevoir que l'État prendra derechef des mesures sordides contre le SET. Dans ce cas, il fallait abolir l'article 29 de la constitution. « Notre pays, comme tout autre pays doit soutenir la paix dans le monde » , c'est ce qu'on souhaite et rêve de vivre. Mais cette paix passe d'abord par la régulation des troubles sociaux, de la déchéance financière et juridique. Aussi et surtout la santé , l'eau, l'électricité et l'éducation pour tour , la promotion de la méritocratie au détriment de la médiocrité. Vous conviendrez avec moi que ces éléments cités ci-dessus sont les b-a ba fondamentaux de la paix ou de la stabilité d'un peuple. Malheureusement, le système administratif actuel et l'appareil étatique de notre pays sont bancals, n'en parlons même pas l'accès aux éléments fondamentaux.

Vous dites , je cite «N’oublions pas que notre pays participe à la paix au Cameroun, au Niger, au Nigeria, au Mali et en même temps doit renforcer ses frontières pour la protection de son peuple et leurs biens. Ça aussi est un budget énorme.» Bravo ! Que des belles terminologies flagorneuse ! Il est évident que le Tchad participe à la pacification de la sous-région. Posez vous la question , que se cache t-il derrière ces interventions à l'aveuglette. Illustration géopolitique : l'armée nigériane, elle seule dépasse la population tchadienne, boutera sans doute ces groupuscules manœuvré par des grandes puissances. Posez vous la problématique de savoir comment cette secte sanguinaire a frappé la capitale tchadienne, le pire , l'école de la police tchadienne ? Pourtant notre armée franchit les frontières, jusqu'à aller combattre pour le mali.Tonifier l'armée tchadienne, puis distraire la galerie de la communauté internationale, c'était l'objectif spécifique. Vous avez raison c'est un budget colossal, rajoutez ceci "qui pourrait épauler la vie des ménages TP des tchadiens".Posez vous la question, pendant la tumultueuse scène d'assassinat de Ghadafi, la frontière est ouverte, cependant, pourquoi c'est maintenant que le gouvernement tchadien ferme ses frontières avec la Libye? Avez vous pensez au multiples contrecoup que subit la population avoisinante de la Libye sur la crue des prix de certaines denrées alimentaires?Un pote à moi avait raison de dire " pour sentir quelque chose, il faut la vivre ". Sans Rancune !

Vous retrouverez la réaction de monsieur Ngarmadji Djidingar sur son espace facebook.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article