Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Malgré que nous ayons directement reçu une avalanche des menaces de mort par ses proches depuis que l’information sur l’enquête judiciaire concernant Adoum Younousmi fut publiée par nos soins sur les réseaux sociaux, cela ne pourra en aucun cas entamer notre détermination à informer nos compatriotes et apporter notre contribution modeste fut-elle à la manifestation de la vérité. Et nous prenons en témoins l’opinion nationale et internationale (Tchadiens et étrangers) qui aura lu nos articles(celui du 02 janvier 2017 et celui d'aujourd'hui 04/01/2017) sur ce criminel économique. Et nous entendons porter plainte contre X auprès de tribunal de grande instance de N’Djamena si cela est nécessaire conformément aux droits universels.

D’Après des informations précises et légales que nous détenons actuellement, le Ministre des infrastructures et de désenclavement, et ses alliés du système courent dans tous les sens pour empêcher l’instruction du dossier par le parquet de N’Djamena. C’est ainsi qu’une réunion de crise s’est tenue le 31 décembre 2016 soir à Douguia( situé à une vingtaine de kilomètres ,à l'est  de la Capitale tchadienne) dans le jardin d’Adoum Younousmi, regroupant monsieur Abakar Adoum Haggar « dit Hadock », ancien Secrétaire général de la Présidence de la République (le Gourou de l’équipe), le ministre des affaires Etrangères Moussa Faki , le Secrétaire général du Mouvement Patriotique du Salut(le parti politique du président Idriss Deby Itno) Mahamat Zene Bada, le ministre de Sécurité Ahmat Mahamat Bachir et enfin le Secrétaire général du gouvernement Abdoulaye Sabre. Avec comme ordre du jour : « tout faire et utiliser tous les moyens pour étouffer dans l’œuf le début de l’enquête annoncé contre Adoum Younousmi ».

Après plusieurs heures de discussions, mandat a été donné à Abakar Adoum Haggar dit Hadock et Moussa Faki de tout faire pour rencontrer dans la semaine le Président de la République Idriss Deby Itno, le convaincre afin qu’il mette fin à cette procédure annoncée visant le présumé Adoum Younousmi. Parallèlement, Mahamat Zene Bada et Adoum Younousmi lui-même, tous les deux furent chargés de rencontrer les généraux influents afin qu’ils interviennent de leur côté auprès du Président de la République. Certaines sources détiennent même des noms de ces généraux serviteurs à l’exemple du général Allafouza koni, d’Oumar Bahar, de Heri et bien d’autres. Mentionnons clairement que le général Koni a été vu sortir le 01 janvier 2017 aux environs de 18 heures du Domicile de Adoum Younousmi.

Ceci explique le bienfait de leur démarche à arrêter cette procédure judiciaire visant l’actuel le Ministre des infrastructures et de désenclavement ou est-elle une visite de courtoisie ? Des confidences bien renseignées attestent loyalement que monsieur Adoum Younousmi est prêt à dépenser des centaines de millions en guise de bakchich envers les généraux qui plaideront sa cause auprès du chef de l’Etat. D’ailleurs, nous apprenons simultanément que le ministre de la Justice monsieur Hamid Dahalop a joint au téléphone le 0 2 janvier 2017, le procureur général auprès de la cour d’appel de N’Djamena et lui intimé l’ordre de suspendre jusqu'à nouvel ordre l’enquête concernant le ministre des infrastructures et de désenclavement. De qui le ministre de la Justice tchadienne a-t-il reçu cet ordre de mettre fin à cette procédure judiciaire visant le présumé Adoum Younousmi ? Voilà quel genre de justice nous disposons au Tchad !

D’autres sources nous apprennent encore que l’ex-sultan de Dar Bilya, monsieur Timan Deby Itno en voyage en France pour des soins médicaux serait également mis à contribution. Cela ne nous étonne pas quant on sait les liens étroites qui existent entre le ministre des Infrastructures et ce dernier. D’ailleurs en 2013, ce dernier a pesé de tout son poids pour que monsieur Adoum Younousmi revienne au Gouvernement. Bref, c’est son poulain et sa pompe à fric. Quant à Ahmat Mahamat Bachir et Abdoulaye Sabre, la tâche de rencontrer la première dame leurs aient confié, afin que cette dernière participe également au sauvetage de « Younousmi,le Soldat pilleur ou voleur des biens de l’état ».

Depuis plus de 72 heures il y a une certaine effervescence très perceptible dans le clan des voleurs de la République en ne ménageant aucun moyen dans le but de bloquer l’enquête concernant l’un des plus grands criminels économiques de toute l’histoire de notre Pays. Tous les moyens (les hommes et l’argent) sont mis à contribution. Depuis déjà 3 jours, à la Présidence de la République, à la Primature et à l’Assemblée Nationale, cette enquête annoncée est dans toutes les lèvres. On compte même ceux qui sont très pessimistes quant à la réussite de l’enquête en croyant que c’est un unième effet d’annonce. Cependant d’autres voient dans cela, un début d’un purge d’une caste des voleurs de la République vu le contexte financier très difficile qui traverse le pays.

Ces voleurs arriveront-ils à stopper cette procédure judiciaire annoncée et saluée tant par les tchadiens de l’intérieur que de l’extérieur ? Le Président se laissera-t-il influencé par ces bouffons ? Laissera-t-il la justice faire son travail et ainsi marquera un point politique vis à vis de ses concitoyens ? Qui des autorités tchadiennes interviendra-t-elle pour arrêter l’enquête judiciaire visant l’intouchable Younousmi ? Et s’ils réussissent à bloquer la procédure, quel Tchadien croira-t-il à la justice tchadienne (ce pays d’Afrique centrale géré par un pouvoir incapable depuis plus de 25 ans) ? En tout cas les heures ou les jours qui suivent nous permettrons de répondre à ces questions. Enquête à suivre./04/01/2017.

 

La suite de l'Enquête publiée par "Regards d'Africains de France",envoyée le  le 02 janvier 2017 par le collaborateur Hissein Ali Brahim à N'Djaména

                                                                                      hisseinali32@gmail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article