Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

D’Après des sources jujées assez crédibles,Adoum Younousmi,l'actuel ministre des infrastructures et de désenclavement dans le viseur de la justice. En effet, le vendredi 31 décembre 2016 dans l’après midi le procureur de la République a été instruit pour ouvrir une enquête.

Que reproche-t-on au ministre des Infrastructures et de désenclavement ?Et pourquoi lui et pas les autres ?

Monsieur Adoum Younousmi est poursuivi d'après les informations qui circulent pour enrichissement illicite, abus des biens sociaux et prise illégale d’intérêts. Monsieur Younousmi est actuellement compté parmi les personnalités tchadiennes les plus riches du Tchad, il parait d'ailleurs même plus riche que le pays actuellement en crise financière. Il a largement profité de son statut de ministre des infrastructures pour s’enrichir sans vergogne sur le dos des contribuables tchadiens.

                                             Comment a-t-il d'ailleurs profité pour s’enrichir ainsi ?

Il suffit de voir les routes et les autres infrastructures construites au Tchad depuis plus d’une dizaine d’année pour s’en rendre compte. Leur qualité à désirer même dans la capitale N'Djamena la durée de vie d’un tronçon de bitume n’excède pas un an. Le prix de revient de ces infrastructures sont les plus cher du monde, à titre d’exemple nos prix sont trois fois plus élevé que ceux du Cameroun, quatre fois plus élevé que ceux du Niger et n’en parlons pas en terme de qualité. Et alors quelle est sa responsabilité dans tout ça ? même s’il est présumé innocent, certaines réalités sautent aux yeux et d’après certaines indiscrétions des grand chefs d’entreprises des routes du Bâtiments, Younousmi ne te laissera jamais gagné un marché sans débourser quelques choses( le 10%) quelques soit ton dossier et le plus souvent les prix et les qualités sont négocié d’avance par lui en personne . vous devez déposer « son 10% » dans une banque à l’étranger où il vous indiquera son l’adresse avant qu’il signe la notification de démarrage des travaux. Voilà quelques méthodes de ce grand criminel économique de toute l’histoire du Tchad.

                                                         Mais que fait-il de tout cet argent ?

Adoum Younousmi a investi partout au monde sauf au Tchad, pour illustrer nos propos voilà quelques :En France, Adoum Younousmi possède un hôtel particulier dans le 8eme arrondissement de paris sur la rue faubourg saint Antoine à 150 mètres de l’Elysée valeur estimée : 12 000000 euros soit 78600000 00 Fcfa de quatre maisons pavillonnaires dans le quartier Pey-Berland de Bordeaux au sud de la France et 6 appartements au quartier Bacalan au nord de la ville valeur estimée : 7.650000 euros soit : 5010750000 F CFA Younousmi possède plus deux cents villas au Niamey pays de son épouse et qui son gérés par son épouse et ses gendres entendez tous nigériens. Il possède également une compagnie de transport basé au Niamey. il a investi au Mali où il dispose plus de cent villas au quartier chic de Bamako et une grande entreprise de Transport(Bus) qui a le monopole de transport au Mali. Voilà pourquoi le Tchad connaît aujourd’hui la crise pendant que cette caste des criminels économique continue de sucer le sang des tchadiens sans aucun état dame. Qu’il réponde de ses actes devant la justice ne choquera aucun Tchadien. Nous espérions que tout cet argent soit rapatrié au Tchad pour répondre aux besoins vitaux de la population. D’autre part, il y a quelques jours nous vous annoncions la poursuite par la justice de l’ancien ministre de l’aménagement du territoire jean Bernard Padaré, ce dernier avait pris la tangente pour se refugier en France et déjà négocie son retour au Tchad contre la cessation de poursuite contre lui pour le moment l’instruction continue et nous vous informons de la suite réservée a ces deux criminels économique, c’est à dire celui de Adoum Younousmi et de Jean Bernard Padaré. Affaires à suivre.

                                                      Hissein Ali Brahim à Ndjamena

                                                        hisseinali32@gmail.com

               Contribution d’un article envoyé le 02/01/2017 par un collaborateur de N’Djaména.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article