Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Dans un communiqué de presse parvenu au niveau de notre rédaction en ligne « Regards d’Africains de France », le secrétaire général de Reporters Sans Frontières affiche clairement sa décision et son déterminisme à lutter contre le fanatisme, la radicalisation, les extrémismes et leur propagande, la désinformation. En effet, il soutient avec conviction que le journalisme a  joué et joue toujours déjà depuis des centaines d’années un rôle essentiel dans la mesure qu’il rend publique des informations d’intérêt général, en portant à la connaissance des populations au niveau mondial la vérité et les faits. Dans ce communiqué de presse, le secrétaire général de cet organisme de défense des droits des médias universels a parlé à leurs adhérents et tous ceux qui leur paraissent toujours proches comme s’il s’adressait juste à ses amis. Il a utilisé le mot ami pour que son message de l’année 2017 ait une crédibilité sincère en France et dans le reste du monde où Reporters Sans Frontières est vraiment bien implanté .Ainsi  déclare-t-il: « A l’heure où s’achève cette année 2016,j’ai une pensée particulière pour notre représentant en Turquie, Erol Onderoglu, qui a été emprisonné et accusé de «propagande terroriste» parce qu’il avait soutenu un journal d’opposition et plus généralement porté la voix des journalistes Turcs ».Cela n’est ni pour la première,ni pour la dernière fois qu’un responsable des Reporters Sans Frontières monte au créneau en apportant son soutien à un ou des journalistes en danger. Surtout que la situation de Turquie est bien critique, même si Christophe Deloire reconnait que les campagnes menés par son organisation n’ont pas été jusqu’à lors vaines en rassurant surtout qu’ils ont su faire grâce à cela mentir les fatalistes:« nous avons pu nous réjouir de la libération de Can Dündar, d'Erol Önderoglu en Turquie, de celle de la journaliste azerbaïdjanaise Khadija Ismaïlova, après 537 jours de détention arbitraire, de celle d'Adnan Hassan, le “doyen” des journalistes emprisonnés en Iran, après 10 ans de détention. Et ce, grâce à votre soutien financier. » Christophe Deloire considère que la Turquie s’enfonce toujours dans une répression sans précédent depuis la tentative de putsch du 15 juillet 2016 avec la multiplication par les autorités les fermetures de médias, retraits de cartes de presse et de passeports. Il donne un chiffre approximatif d’une centaine de journalistes qui sont actuellement derrière les barreaux et donc certains d’entre eux entendent un jugement sévère. Il termine avec une note bien prometteuse à la manière d’un chrétien qui prophétise que cette année 2017 sera pour les défenseurs des Droits de la presse mondiale une année de lutte, et ce, très vite, tout commence par le procès d’Erol qui débute le 11 janvier prochain. Et pour ce procès très attendu, monsieur Deloire compte sur les soutiens de l’ensemble des gens qui restent fidèles à son organisation avec un engagement ferme. Il adresse à la fin son communiqué de presse des meilleurs vœux à tous ceux qui restent proches aux Reporters Sans Frontières quelque soit leur continent et la distance qui le sépare de Paris là où est implantée cette organisation française de défense des journalistes.

                        Ahmat Zéïdane Bichara/01/01/2017-Toulouse-France

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article