Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

France

 

Directeur de publication

Moussa T.  Yowanga

Rédacteur en chef

 Ahmat Zeidane Bichara

 Siège :  France

 Email :  raf.journal09@gmail.com

Géo-localisation

Publié par Ahmat Zeïdane Bichara

Audrey Lynda Shey,vous êtes une artiste chanteuse de nationalité tchadienne. Une jeune fille d’une trentaine d’années, mais très engagée dans la musique avec un style original qui vous est propre. Les Tchadiens vous connaissent bien à travers votre rôle très déterminant dans la protection des enfants démunis ou nés des parents pauvres. Juste après la sortie de votre second album, vous avez décidé de vous installer aux États-Unis.

1-Quelles sont les raisons de votre départ du Tchad pour les États-Unis ? Et dans quelle ville vivez-vous présentement ?  

Audrey Lynda Shey-Saisir les opportunités, apprendre mieux, car dit-on,les voyages forment.

2-Continuez-vous toujours dans l’art de musique ou bien avez-vous changé de carrière ou de profession ? 

A.L.S-Je suis dans la musique.

3-Lors de votre première interview du jeudi 6 mai 2010 que vous nous avez bien voulu nous l’accordé. Vous dites : « je chante pour les enfants de la rue, les orphelins, pour la femme tchadienne et ses conditions de vie par exemple, pour dénoncer les avortements. Je chante la paix ». Vos affirmations, sont-elles toujours valables en étant aux États-Unis, bien éloignée du Tchad ? 

A.L.S-Mon engagement reste le même.

4-Avec quel regard observez-vous votre Tchad natal en étant dans ce grand pays de toutes les libertés ? 

A.L.S-Comparons le comparable... La liberté au Tchad: oui, ça viendra un jour par la grâce de Dieu.

5-Audrey Lynda Shey, lorsque vous étiez au Tchad au cœur d’une dictature et de l’injustice humaine, votre souci primordial était de voir la population tchadienne vivre d'une manière égale de toutes les ressources du pays. Ce rêve a-t-il obtenu des résultats favorables ? 

A.L.S-Un pas, puis un autre, les choses rentreront dans l’ordre... il y a quand même un petit changement avec le jeune à la tete du ministère de l'or noir. Plus on confiera ce pays aux jeunes, conscients, plus ça ira mieux.

6-Votre premier album était titré : « … Et les Gosses », suivi d’un second qui vous avez préféré l’intitulé : « A ki le profit ? » qui est un album audiovisuel CD et DVD de 15 titres. N’est-elle pas une révolte qui se cache derrière vos deux titres de chansons ?

A.L.S- Les deux albums portent, chacun la marque de l'interrogation. Je suis juste pleine de questions sans réponses...

7-Est-il toujours cette révolte vous a poussé de renoncer à votre lutte en abandonnant tout pour vous installez aux États-Unis ?

A.L.S-Abandonner? Non! Je ne touche pas physiquement à ma lutte... La percée de ma voix n'a pas de limite... 

8-Que sont-ils devenus ces Gosses que vous avez défendus en tant qu’artiste engagée ?

A.L.S-Ils vont bien, peu importe la distance, ils sont là, dans mon cœur, proche de moi et moi proche d'eux plus que jamais. 

9-Pendant que les occidentaux ou autres étrangers se battent pour profiter du pétrole tchadien ou autres ressources. Vous Audrey Lynda Shey, vous avez décidé de quitté votre terre natale pour les États-Unis. Que tenez-vous dénoncé à travers cet exil ?  

A.L.S-Dès le départ le pétrole appartenait aux Occidentaux et autres étrangers. Mon coup de gueule se trouve dans le Titre "A Ki le Profit" Titre qui donne son nom à l'album. Je suis partie de pays il y a plusieurs années, celui n'a rien à voir.... Je suis partie à la recherche de la perfection, ne donnez pas un nom comme fuite, abandon.... au fait que je sois partie.

10-Pour revenir au sujet de votre second album. Votre gros titre est : « A ki le profit ». Nous ne l’avions pas compris?

A.L.S- A qui profite le pétrole Tchadien...

11-En 2010, vous nous avez avoué que vous êtes incapable de donner une étiquette. En revanche, vous reconnaissez que certains de vos fans le considèrent de Word musique. Nous sommes en 2016. Est-il toujours le cas aux États-Unis ?

A.L.S- Rire. Le séjour dans l'eau d'un tronc d'arbre ne le transforme pas en crocodile. 

12-En étant aux États-Unis dans un pays où l’art en général et en particulier la musique a de la valeur aux yeux des populations. Comment muserez-vous finalement depuis là le niveau de l’art tchadien dans sa globalité ? 

A.L.S-On naît, on grandit. La musique au Tchad grandira un jour, si on ne la tue pas bien sur...
13-Vos chansons ont-elles trouvé une place dans la société américaine ? 

A.L.S- je fais beaucoup de prestations, c'est déjà un pas, et le grand jour paraîtra.

14-Vivez-vous de votre travail d’artiste ou bien exercez-vous un autre métier parallèle ? 

A.L.S-. les deux. N'oubliez pas que dans toute chose on a besoin du temps. 

15-Audrey Linda Shey, votre président tchadien est arrivé au pouvoir par la voie des armes le 1er décembre 1990. Nous sommes en 2016. On compte déjà 26 ans au pouvoir sans qu’il ne soulève pas à son peuple la question de sa relève. Après vous, pourquoi et pour quelles raisons les Tchadiens ont-ils accepté qu’un seul président reste aussi longtemps que cela ?

A.L.S-Les Tchadiens? Aucun Tchadien n'a accepté qu'il reste aussi longtemps comme vous le dites... On appelle ça " la démocratie hitlérienne".

16-Que faut-il faire afin que Dèby quitte le pouvoir ? 

A.L.S-Chacun de tous Tchadiens doit y avoir un rôle à jouer. Je lui parle, dans mes chansons bien sur. Et vous?

17-Si un jour vous vous retrouvez face à face quelque part aux États-Unis avec Idriss Dèby. Que le lui diriez-vous ? 

A.L.S- Cela ne serait pas la première fois de lui parler. Je le fais via mes chansons. Je nie la violence, verbale comme physique... 

18-Que dites-vous aux Américains ou autres nationalités qui vous demandent de leur parler du Tchad ? 

A.L.S- Beaucoup ne connaissent pas le Tchad, je joue le rôle de l'ambassadrice lol.

19-Lorsque vous étiez au Tchad, les journalistes tchadiens ou autres africains vous voient plus proche à eux. D’où vous êtes venu l’idée et que trouvez-vous de meilleur en étant proche aux médias ?

A.L.S-Sans les Médias le chemin sera trop obscure et dure pour les artistes... En plus de ça, l'Amour et le Respect mutuel sont très importants dans la vie...

                         Propos recueillis par Ahmat Zéïdane Bichara

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article